Aller au contenu

CONFÉRENCES DU S.U.P.E.A. Jeudi 21 Mars 2019 de 17 h à 19 h 30, « Schizophrénie et intervention précoce : pour quoi, pour qui, comment ? »

Par le Professeur Marie-Odile KREBS, du Centre Hospitalier Sainte-Anne, Paris

« L’intérêt pour les phases précoces de la psychose (« psychose débutante ») est issu des études réalisées dans les années 80 qui ont montré l’impact négatif du retard à la prise en charge sur le pronostic de la maladie.  L’intervention précoce s’appuie sur le repérage précoce des premiers troubles, sans attendre que « l’évolution tranche »  pour proposer des soins spécialisés.

L’accessibilité de services spécialisés dans la détection et l’intervention précoce est un enjeu majeur pour améliorer globalement le pronostic des troubles psychotiques. Mais cette approche nécessite d’améliorer la sensibilisation des populations touchées et de leur entourage, la formation des professionnels de première ligne, les outils de repérages et les filières de soins marquées par de nombreuses ruptures pendant cette période de 15-25 ans, où émergent généralement les  premiers troubles. Cette présentation abordera les composantes essentielles d’un programme d’intervention précoce dans les pathologies émergentes, adaptées par le groupe de travail du réseau Transition à partir des recommandations internationales. »      

Jeudi 21 Mars 2019 de 17 h à 19 h 30 Faculté de Médecine, 37 allées Jules Guesde à Toulouse

( Métro : ligne B, Palais de Justice – Tram : ligne T1, Palais de Justice)

Conférences ouvertes gratuitement, sans inscription, aux professionnels et étudiants des champs de l’enfance et l’adolescence

%d blogueurs aiment cette page :