Aller au contenu

33ièmes Assises Nationales de l’aide aux victimes

« Proches de victimes, victimes ou pas? »

Jeudi 06 et Vendredi 07 juin 2019 à Limoges

Proches de victimes présents à leurs côtés ou chez soi, dans l’attente ; enfants, parents, conjoint, grands-parents, amis, tous peuvent se reconnaître dans le fait d’avoir attendu un appel, un contact, un message, d’avoir aidé, soutenu, accompagné et souffert aussi auprès d’une victime proche ou lorsque celle-ci est décédée.

Leurs droits, l’impact psychologique sur eux et leur place dans la société sont davantage pris en compte, reconnus mais beaucoup reste encore à faire.

La victime indirecte, ou plus exactement par ricochet est un tiers qui subit un préjudice matériel ou moral résultant d’un dommage initial ayant atteint la victime directe. La qualité d’une « victime par ricochet » ne doit pas être confondue avec celle de la victime. Il peut arriver pourtant que ces caractères se cumulent, notamment dans le deuil.

Quels liens unissent ces personnes ? Un lien d’affection qui existe ou existait entre la victime principale et ses proches, un lien nouveau qui s’est créé au moment même de l’événement, par la proximité physique et émotionnelle, ou encore par la même communauté d’appartenance, la communauté humaine.

Plus d’infos :

http://www.france-victimes.fr/index.php/evenements/assises-nationales-france-victimes?id=843-33-assises-nationales-de-l-aide-aux-victimes:33-assises-nationales-de-l-aide-aux-victimes&catid=766

%d blogueurs aiment cette page :