Aller au contenu

Formation des professionnels de la protection de l’enfant en situation d’encadrement

3 sessions de 2 jours entre entre février et juin 2019.

Formation organisée par l’IAC

Serge Escots et Lola Devolder

Faisant écho au décret du 30 juillet 2008, la loi du 14 mars 2016 réaffirme la nécessité de formation — théorique et pratique — pour les cadres de la protection de l’enfance. Ce parcours de professionnalisation vise tant une compréhension des orientations législatives récentes, qu’une appréhension des contextes spécifiques où s’exercent les pratiques d’encadrement.

Il est donc essentiel de maîtriser les cadres légaux et règlementaires et leurs logiques d’évolution, tout autant que de compléter ses savoirs théoriques et pratiques par les récents apports des sciences humaines concernant l’enfant et la famille.

De plus, l’exercice de l’encadrement en protection de l’enfance suppose des connaissances spécifiques sur le plan relationnel. Les professionnels sont confrontés à des situations complexes, qui nécessitent de se repérer dans les enjeux cliniques propres: le jeu des identifications multiples et des conflits de loyautés qui traversent le champ de la protection de l’enfance mobilise au niveau psycho-affectif celui qui exerce des responsabilités. Ce que le cadre engage dans sa responsabilité mérite d’être identifiée et clarifiée.

Enfin, au-delà des savoirs théoriques, des compétences techniques sont aussi essentielles. Notamment celles qui concernent la recherche de positionnements éthiques dans les relations, dans la construction de l’évaluation et dans la rédaction et l’analyse des écrits professionnels.

Aussi, c’est au repérage de l’articulation des logiques institutionnelles, familiales, relationnelles, émotionnelles, idéologiques qui déterminent le positionnement du cadre que cette formation invite, en lui donnant l’opportunité de la réflexion sur le sens du dispositif actuel de la protection de l’enfance, un repérage théorique et clinique, ainsi que des supports techniques essentiels à sa pratique d’encadrement tout en l’invitant aussi à s’interroger sur ce qu’il engage de sa subjectivité dans l’exercice de sa responsabilité comme dans ses écrits.

 

Téléchargez la plaquette.
Inscrivez-vous.

%d blogueurs aiment cette page :