Aller au contenu

Appels à projets : Renforcer les parcours de soins des jeunes en situation de souffrance psychique

Pourquoi ?

Parce qu’ils se sentent isolés et incompris de leur entourage, les jeunes en situation de détresse n’expriment souvent aucune demande spontanée. Il est donc crucial de permettre les conditions d’un repérage précoce et d’une orientation rapide et efficace vers un parcours de soins.

Les addictions tout comme les troubles du comportement alimentaire ou la grande détresse psychique nécessitent un suivi spécifique et attentif des jeunes et de leur famille, qui sera un enjeu majeur dans l’évolution de la pathologie, notamment pour éviter sa chronicisation ou son aggravation.

Proposer des prises en charge adaptées, diverses, innovantes qui favorisent l’adhésion aux soins des jeunes patients est une visée indispensable. Le maintien de la vie sociale, familiale, de la scolarité ou de l’insertion socio-professionnelle est également un atout de taille pour éviter les ruptures de soins dans la prise en charge.

Quels objectifs ?

  1. Renforcer les capacités des professionnels à évaluer les risques sous-jacents
  2. Développer de nouvelles actions à visée thérapeutique permettant de renforcer la prise en charge des jeunes et de leur famille
  3. Eviter les ruptures de soins et favoriser l’autonomie des jeunes

Qui peut répondre ?

  • les services hospitaliers publics qui accueillent adolescents et jeunes adultes ;
  • les structures de soin publiques, ou les établissements de santé privés d’intérêt collectif (ESPIC),
  • les centres de soins en addictologie, les consultations jeunes consommateurs ;
  • les structures accueillant des jeunes en difficulté (missions locales, centres éducatifs fermés, maisons des adolescents, centres sociaux, PAEJ, établissements scolaires, etc.)
  • les associations d’aide aux usagers et familles.

Pour répondre à l’appel à projet …

%d blogueurs aiment cette page :