Aller au contenu

IAC : La pensée ethno-systémique-narrative

Atelier des 21 et 22 mai 2015

Formation organisé par l’IAC (Institut d’anthropologie clinique)

Une approche des souffrances psychosociales des familles ou des individus en situation de migration ou non

Natale Losi

Téléchargez la plaquette.
Inscrivez-vous.

Il existe un paradoxe dans la situation de migration que l’on pourrait formuler ainsi : le migrant doit être dans le pays d’accueil « comme si » il devait y rester pour toujours, tout en étant prêt « comme si » il devait retourner chez lui à n’importe quel moment. C’est dans cette conflictualité paradoxale que le migrant doit construire sa vie.

La culture n’est ni statique ni rigide ni un lot de connaissances dont le migrant serait porteur. La culture est un ensemble dynamique, de valeurs, de normes, de connaissances, de pratiques, de croyances et de modes de vie.

L’intervention auprès de personnes en situation de migration implique de considérer des aspects liés à la culture, en utilisant certaines composantes qui la caractérisent pour faire aux patients des propositions thérapeutiques qui soient non seulement compatibles avec leur culture, mais également compatible avec leurs propres expériences de la migration.

S’appuyant à la fois sur l’ethnopsychiatrie, l’approche systémique et l’usage des narrations, la pensée ethno-systémique-narrative propose un dispositif, un ensemble de concepts et d’outils, et une méthode d’intervention, utilisables auprès de personnes en situation de migration ou non. Cet atelier à la fois expérientiel, pratique et théorique propose de s’initier à cette approche.

%d blogueurs aiment cette page :