Aller au contenu

IAC : Introduction aux thérapies familiales

2, 3 et 4 septembre 2015

Formation organisé par l’IAC (Institut d’anthropologie clinique)

Serge Escots

Téléchargez la plaquette.
Inscrivez-vous.

Inventées à la fin des années 50 aux USA, les thérapies familiales ont été introduites en France comme en Europe vers la fin des années 70. Contrairement à la plupart des pays où les thérapies familiales sont reconnues et font partie de l’offre institutionnelle, la France a pour de multiples raisons retardé leurs développements. Différentes évaluations ont démontré l’intérêt et l’efficacité des thérapies familiales dans plusieurs indications (INSERM, 2004) et elles constituent des recommandations de prises en charge pour de nombreuses organisations de la santé (Union Européenne).

En fait, il existe plusieurs modèles en thérapie familiale formant une richesse théorique et clinique disséminée dans une pluralité d’écoles qui parfois se contredisent, parfois se prolongent et se complètent. Les approches thérapeutiques, dites systémiques, des couples et des familles, ont été intégratives de l’ensemble des courants thérapeutiques qui composent le champ psychothérapique et psychiatrique. Selon les modèles, se dessinent des thérapies d’inspiration comportementaliste, cognitivo-comportementale, psychanalytique freudienne, jungienne, lacanienne, groupale. Ces différents courants se sont fécondés des théories systémiques, cybernétiques et de la communication. Tout au long de l’histoire de ce mouvement, ce sont les sciences humaines et sociales dans leur ensemble qui ont contribué à son développement. Ainsi, anthropologie, linguistique, psychopathologie, psychanalyse, philosophie, sociologie, psychologie sociale et neurosciences cognitives ont largement participé à transformer et enrichir les différents modèles.

Comment se repérer entre ces différents modèles ? Quelles sont les continuités et les ruptures conceptuelles, cliniques, éthiques qui les caractérisent ? Comment ces différents modèles s’inscrivent-ils dans l’histoire de ce mouvement psychothérapeutique ? Quels sont les postulats étiopathologiques, les objectifs cliniques, les cadres et modalités de travail, les styles d’intervention qui leurs sont propres ? Quels sont les enjeux concrets pour la pratique clinique ? À partir d’exposés théoriques et d’illustrations pratiques, il s’agira de permettre aux stagiaires de se repérer dans la diversité des écoles en s’appropriant les enjeux théoriques, cliniques et pratiques des principaux modèles en thérapie familiale.

%d blogueurs aiment cette page :